Technologies de l’information et de la communication: Congo Télécom inaugure son agence commerciale de Pointe-Noire

Située au centre-ville, la nouvelle agence de Congo Télécom est un bâtiment moderne R+2 d’une superficie de 382,6 m2 par étage, dont la distribution des espaces a été réfléchie pour un accueil-clientèle optimal et de meilleures conditions de travail pour le personnel. Elle comprend, au rez –de- chaussée, une agence commerciale premium et une agence réservée aux particuliers, pouvant recevoir quatre-vingts personnes ; un bloc sanitaire ; une salle de réunion et un local technique.

L’étage, très lumineux avec un bel éclairage naturel grâce aux grandes baies vitrées, offre plusieurs bureaux, deux open-spaces, quatre blocs sanitaires, une salle de conférence, deux locaux techniques, deux cuisines, deux salles d’attente et deux salles de réunion. Alimenté par un groupe électrogène de 220 KVA, le nouveau bâtiment est une rénovation de l’ancien siège de la direction de la zone atlantique.

Pour le directeur général de Congo Télécom, l’inauguration de cette agence contribuera à l’amélioration des conditions de travail et de vie des salariés, la qualité de l’accueil client ainsi que la performance collective de l’entreprise.

 « Les différents travaux initiés à Brazzaville et à Pointe-Noire, depuis ma prise de fonction, intègrent parfaitement les objectifs du gouvernement en vue de faire du numérique un levier essentiel de croissance et de développement et s’inscrivent dans le cadre du plan stratégique de Congo Telecom. Ce plan ambitionne de faire de l’opérateur historique, le premier opérateur congolais à l’horizon 2025 ; le numéro un dans le secteur des télécommunications en République du Congo et un acteur majeur dans la sous-région», a-t-il indiqué.

Pour sa part,  le ministre Léon Juste Ibombo a expliqué que l’inauguration de la nouvelle agence de cette société  obéit à la feuille de route du président de la République, Denis Sassou N’Guesso. Le challenge, a-t-il  poursuivi, est encore grand  par ce qu’il s’agit ici de pourvoir glaner des parts de marché dans un secteur concurrentiel avec les entreprises privées qui ont beaucoup de capitaux mais que le gouvernement accompagnera Congo Telecom.

 « En signant le décret nommant M. Yves Castanou  en qualité de directeur général  de Congo Télécom, le président de la République avait une feuille de route.  Ainsi, en moins deux ans, cette feuille de route est respectée ; c’est-à-dire cette société demeure dans le secteur de la  télécommunication, au-delà de demeurer dans ce secteur que cette structure devienne le numéro un de  l’éco système de ce secteur. Ainsi, le nombre d’abonnés qui était de   trois mille est passé à treize mille en une année, on peut donc dire chapeau à cette société. Nous devons rappeler que cette société représente la fierté nationale », a-t-il signifié.  

Opérateur national des télécommunications, Congo Télécom est né de la dissolution de la Société des télécommunications du Congo, elle-même créée après l’éclatement de l’Office national des postes et télécommunications.

 

Leave a Comment

Your email address will not be published.